Participation

Qui prend part à l’évaluation?

Tous les cantons, c’est-à-dire aussi bien ceux qui sont membres du concordat HarmoS que ceux qui ne le sont pas, ont décidé de prendre part aux enquêtes 2016 et 2017. Deux cantons (AG et TG) ont choisi de ne pas participer à la phase pilote de 2019 et d’attendre la publication des résultats des deux premières enquêtes pour prendre une décision quant à leur participation à l’enquête principale, qui aura lieu en 2020.

En règle générale, les cantons qui prennent part à une enquête fournissent un échantillon représentatif à leur échelle. Mais les petits cantons, où le nombre d’élèves par degré scolaire n’est pas très élevé, doivent inclure dans les enquêtes presque tous les élèves du degré scolaire concerné. Sur le plan suisse, le nombre total d’élèves participant aux tests est d’environ 22 000 par enquête. 

La sélection des élèves appelés à participer s’opère par échantillonnage aléatoire, en tirant tout d’abord au sort des écoles d’un canton, puis des élèves de ces écoles. Par conséquent, au sein d’un même établissement, les tests ne sont pas nécessairement passés par des classes entières, mais par des élèves de différentes classes réunis pour l’occasion. Dans les petits cantons, en revanche, il se peut que la participation englobe presque tous les élèves, et donc également des classes entières. Même si ce sont des élèves qui passent les tests, le but de la vérification de l’atteinte des compétences fondamentales n’est pas l’évaluation des individus ni celle des écoles, mais celle des systèmes scolaires cantonaux. Elle informe les cantons sur la proportion d’élèves qui possèdent les compétences fondamentales requises au moment voulu de la scolarité, et ce, pour chaque canton. Les résultats des élèves sont traités de manière anonyme, sans qu’il soit possible de remonter à une classe ou une école précise. Ni les élèves ni les écoles ne sont renseignés sur leurs résultats.